Capoeira Angola

Capoeira Angola

 

 

A la fois danse et art martial, la Capoeira plonge ses racines dans son héritage africain. Son origine remonte à la première arrivée d'esclaves bantous au Brésil. Dans son expression traditionnelle, la Capoeira a développé une technique de mouvements alliant rythmes ancestraux et nécessité de lutte physique et de camouflage suscitée par la résistance à l'esclavagisme portugais. Afin de se protéger et d'organiser leur combat, certains groupes de Noirs rebelles se retrouvaient à l'intérieur d'épaisses forêts, dans des clairières où poussait une herbe appelée capoeira... La Capoeira est un jeu de mouvements qui raconte cette saga brésilienne à travers l'expression corporelle et le chant, accompagné du fameux arc musical appelé berimbau.

 

 

 

Capoeira Angola est un autre terme que la capoeira a acquis au fil des années. L’un de ses principaux Maîtres est Maitre Pastinha, Vicente Ferreira Pastinha (1889-1981). En plus de Maître Pastinha, d’autres Maîtres comme Maître Canjiquinha, Maître Caiçara, Maître Waldemar da Paixão, Maître Traíra et bien d’autres sont également des références de la Capoeira Angola.

 

En ce qui concerne le nom de Capoeira Angola, Maître Pastinha disait:

« le nom de Capoeira Angola est en hommage aux esclaves angolais présents dans l’Etat de Bahia et qui pratiquaient la capoeira d’une manière des plus remarquable. »